Pour quoi le Vietnam est-il réputé ? 20 choses que J’adore au Vietnam

Pour quoi le Vietnam est-il réputé ? 20 choses que J’adore au Vietnam

J’adore le Vietnam. J’y ai voyagé deux fois, j’y ai vécu et j’y ai mangé environ dix millions de rouleaux de printemps.

C’est un endroit déroutant, plein de chaos et de contradictions. Célèbre pour sa nourriture magnifique, sa circulation époustouflante et ses habitants chaleureux mais sans état d’âme, il est à la fois amical et résistant, à la fois accueillant et impénétrable, à la fois étranger et chez lui.

C’est un endroit impossible à résumer, mais essayons de le faire, sous la forme des exportations et des atouts les plus célèbres du Vietnam.

Voici ce qui fait la renommée du Vietnam :

Pourquoi le Vietnam est-il célèbre ?

1. La circulation

La circulation au Vietnam est inexplicable. Elle ne peut être décrite. Il est impossible de le mettre en mots.

Mais comme je suis un écrivain, c’est probablement mon travail. Alors je vais essayer.

Imaginez que vous vous trouvez au bord d’une route, attendant de traverser. Imaginez que vous attendez patiemment un feu rouge, afin de pouvoir traverser en toute sécurité. Imaginez que le feu rouge arrive, mais que le million de scooters qui viennent en sens inverse l’ignorent, les conducteurs considérant les feux de signalisation comme des indications gênantes plutôt que comme des lois.

C’est le Vietnam.

Si vous voulez traverser la route au Vietnam, vous devez esquiver le trafic.

Principalement constitué d’un flot sans fin de scooters roulant sans relâche, le trafic vietnamien est un monde à part. Il est bruyant, il est ininterrompu et il ne ressemble à rien d’autre sur la planète.

Et les scooters qui composent ce trafic ne transportent pas que des personnes. Vous verrez des scooters transporter des chiens, des dizaines de kilos de fruits, des familles de quatre personnes.

Si c’est sans danger, les Vietnamiens ne sont pas intéressés.

Circulation dense à Hanoi, Vietnam

2. Hanoi

C’est à Hanoï que la circulation est la plus dense.

J’ai vécu à Hanoi, et je peux vous dire d’expérience que c’est toujours très animé.

C’est aussi toujours charmant.

Bien qu’il s’agisse d’une ville immense d’environ 8 millions d’habitants, elle ressemble en quelque sorte à un petit village pittoresque. Avec ses rues secondaires cachées, ses habitants souriants et ses jolis stands de cuisine de rue à chaque coin de rue, elle est implacablement attachante.

Hanoi est à la fois traditionnelle et moderne. Si elle regorge de temples, de lacs et de vieilles personnes souriantes, elle offre également des bars, des restaurants et des cafés modernes, à mi-chemin entre le choc culturel et le paradis des expatriés. Abordable, animée et accessible mais impénétrable, c’est l’une des villes les plus passionnantes de la planète.

C’est un cliché galvaudé, mais il n’y a vraiment aucun endroit au monde qui ressemble à Hanoi.


3. La cuisine de rue

La cuisine de rue est omniprésente au Vietnam, et elle se présente sous toutes ses formes.

Vous avez déjà voulu manger une soupe au bœuf dans une ancienne brouette à trois roues dont le propriétaire est encore plus ancien ? Ou boire une bière à 20c en vous asseyant sur une chaise en plastique pour enfant ? Ou vous asseoir sur le sol sale d’une rue en mangeant un mélange bizarre de fruits, de gelée et de lait concentré ?

Et si vous savouriez de la nourriture fraîche, charnue et parfumée pour seulement un dollar environ ? Ou d’acheter un sandwich fraîchement préparé dans la rue pour 50 cents ?

Si vous aimez le son de tout cela, allez au Vietnam. On y trouve quelques-uns des plats de rue les plus excitants au monde, et tout cela à des prix scandaleusement abordables.

4. Alimentation riche

La nourriture vietnamienne ne se trouve pas seulement dans la rue (même si c’est souvent là qu’elle est la meilleure). Vous pouvez aussi manger dans des restaurants et des cafés, comme tout le monde.

Mais quel que soit l’endroit où vous mangez, voici les aliments les plus populaires du pays :

Pho : une soupe délicate et délicieuse, le pho est simple mais incroyable. Composé de viande (généralement du bœuf), de bouillon, de nouilles et d’herbes, c’est le plat le plus célèbre – et le plus populaire – du Vietnam.

Bun cha : une autre soupe de nouilles, l’événement principal ici est la viande, qui se présente sous la forme de boulettes de porc cuites au barbecue. Le bouillon qui l’accompagne est à la fois sucré et salé, et chaque bol de bun cha est accompagné d’une énorme pile d’herbes fraîches.

Rouleaux de printemps : les rouleaux de printemps traditionnels vietnamiens ne ressemblent pas aux rouleaux de printemps auxquels vous êtes probablement habitués. Au lieu d’être frits, ils sont frais, parfumés et légers, et enveloppés dans du papier de riz.

Banh mi : le sandwich vietnamien traditionnel, disponible dans tout le pays pour environ 50c la portion. La garniture peut être composée de ce que vous voulez, mais le porc, l’œuf et le pâté sont les plus courants et les plus traditionnels.

Banh xeo : une crêpe salée farcie d’un nombre illimité d’ingrédients, la couche extérieure légère est composée de curcuma (et parfois de noix de coco), pour tout sauf une crêpe ennuyeuse.

5. Le café vietnamien

Je suis sûr que cela va faire pleurer les Italiens, les Sud-Américains, les Kenyans et les Jamaïcains, mais le café vietnamien est le meilleur café du monde.

Et c’est principalement en raison de sa variété.

Vous pouvez boire du café noir. On peut boire du café de belette, qui a été mangé et ensuite déféqué par des belettes. On peut boire du café avec du lait concentré. On peut boire du café aux œufs, un dessert sucré dont le goût et la texture ressemblent à ceux d’une crème anglaise.

6. Visages souriants

Les Vietnamiens sont amicaux. Mais ils sont étrangement amicaux.

Ils sont abrupts, laconiques et directs, mais d’une manière charmante.

Les Vietnamiens disent les choses comme elles sont, mais ils vous aident aussi de toutes les manières possibles.

Au lieu de vous indiquer le chemin, ils vous accompagneront jusqu’à l’endroit que vous cherchez. Lorsque vous y arrivez, ils haussent les épaules et s’en vont sans vous remercier.

Si vous garez votre vélo pendant que vous achetez des articles dans un magasin, vous quitterez ce magasin pour trouver un groupe d’hommes d’âge moyen qui rient, jouent et se promènent sur votre vélo.

Les Vietnamiens vous offriront de la nourriture lors des longs trajets en bus. Dans les restaurants, ils vous donneront des portions supplémentaires gratuitement. Ils partageront leur bière et leurs en-cas avec vous.

Mais ils feront tout cela avec un demi-sourcil. Ils sont amicaux de la manière la plus étrange qui soit, mais ils font partie des personnes les plus brillantes du monde.

7. La guerre du Vietnam

Les Vietnamiens sont des gens robustes. Ils sont résistants, durs et n’ont pas peur.

Et il n’y a pas de meilleur exemple de cela que la guerre du Vietnam. Un conflit de plus de 20 ans, plus de la moitié des personnes qui sont mortes dans la guerre du Vietnam étaient des civils vietnamiens.

Une bataille à sens unique dans laquelle les Vietnamiens victorieux étaient en tout point surpuissants et sous-armés, les courageux outsiders ont réussi à s’en sortir.

Ce fut une période horrible de l’histoire, désastreuse pour tant de groupes de personnes. Mais elle a donné naissance à un Vietnam plus solide, plus résistant et plus robuste que celui qu’il a rencontré au départ.

8. Tunnels de Cu Chi

L’un des vestiges de guerre les plus étranges au monde, les tunnels Cu Chi, près de Ho Chi Minh-Ville, peuvent être visités.

Minuscules tunnels utilisés pendant la guerre du Vietnam, certains de ces complexes souterrains ont plusieurs étages de profondeur. Faisant partie d’un réseau de tunnels beaucoup plus grand et beaucoup plus vaste qui passe sous une grande partie du pays, ces réseaux rustiques ont fait partie intégrante du succès du Viet Cong, qui a dû faire preuve d’ingéniosité et de résilience face à ses ennemis beaucoup plus puissants.

Les visites impliquent beaucoup de reptation et d’intimidation dans les espaces sombres. Il est déjà assez difficile de faire du tourisme dans ces endroits, alors imaginez y faire la guerre.

9. Temples, tombeaux et pagodes

Le Vietnam regorge de temples et de pagodes. Mes meilleurs choix sont la pagode Tran Quoc et le temple de la Littérature à Hanoi, la pagode de l’Empereur de Jade à Ho Chi Minh Ville et le temple Cao Dai à Tay Ninh.

Ce dernier est particulièrement unique et inhabituel : le caodaïsme, religion vietnamienne (certes de niche), considère que toutes les religions sont égales et identiques. Le temple principal de cette religion, situé dans le sud de Tay Ninh, rend hommage à de nombreux personnages célèbres, dont Bouddha, Jésus, Mahomet, Jeanne d’Arc et Jules César.

Le Vietnam aime aussi les tombes. Il y en a beaucoup à Hué, l’ancienne capitale du pays, et Ho Chi Minh lui-même est enterré dans un mausolée à Hanoi.

10. Des plages magnifiques

Bien que certains voisins du Vietnam en Asie du Sud-Est – comme la Thaïlande et les Philippines – aient des plages beaucoup plus célèbres, celles du Vietnam sont tout aussi belles. Avec un littoral de plus de 3 000 km, il existe de nombreux endroits où l’on peut se baigner, faire de la plongée libre et vivre d’autres aventures sur le littoral.

Mes destinations de plage préférées au Vietnam sont Phu Quoc, Nha Trang et Da Nang, mais il existe de nombreux autres endroits plus petits avec des rivages isolés.

11. Rizières

À l’intérieur du pays, les rizières emblématiques du Viêt Nam se trouvent à proximité des plages. L’un des plus grands producteurs de riz au monde, plus de 80 % des terres arables du Vietnam sont utilisées pour la culture du riz.


En bref, les rizières du Vietnam sont partout. Une grande partie de cet aliment de base polyvalent est cultivée dans le nord montagneux, dans des endroits comme Sapa, Mu Cang Chai et Hoang Su Phi. Ce dernier est la plus belle zone de riziculture de tout le pays, avec ses étroits empilements de plateaux de montagne jaunes.

Brumeuses, montagneuses et étrangères, les rizières en terrasses vietnamiennes ne sont pas seulement intégrales – elles sont aussi incroyables.

12. La baie d’Halong

Probablement la plus grande attraction touristique de tout le Vietnam, la baie d’Halong est un ensemble de petites îles parsemées de karst au nord-est du pays.

Célèbre pour le kayak, la plongée avec tuba, la randonnée et les forêts verdoyantes, c’est la région d’aventure en plein air la plus célèbre du pays.

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la baie d’Halong regorge d’eaux turquoise, de hauts piliers de calcaire et de grottes mystérieuses. Oui, elle est plus animée et plus commerciale que la baie d’Halong.

13. Grottes 

En dehors de la baie d’Halong, le Vietnam est parsemé de grottes dans tout le pays.

Le complexe de grottes le plus fréquemment visité au Vietnam est probablement Tam Coc, situé à Ninh Binh. Ici, les femmes de la région pagaient sur des bateaux rudimentaires qui vous emmènent à travers des grottes peu profondes, des rizières en terrasses et des karsts imposants.

Mais le joyau de la couronne spéléologique vietnamienne est le parc national de Phong Nha Ke Bang, une région immense remplie de grottes massives. La plus grande d’entre elles – Son Doong – est la plus grande grotte du monde et possède son propre écosystème. Si vous voulez la visiter, vous pouvez faire une randonnée guidée de quatre jours.

Le Viêt Nam est en passe de devenir une destination de choix pour certains des spéléologues les plus passionnés du monde. Si vous souhaitez explorer ses grottes sans les hordes de touristes, c’est le moment ou jamais.

14. Ho Chi Minh Ville

Ho Chi Minh Ville (ou simplement HCMC, selon le degré de branchitude auquel vous pensez) s’appelait autrefois Saigon. Sous son aspect plus moderne, c’est une ville plus moderne, faite de grands boulevards et de façades occidentalisées.

Beaucoup plus occidentalisée que sa rivale du nord, Hanoi, Ho Chi Minh Ville est chaotique et folle. Bien qu’elle ne soit pas aussi charmante que Hanoi, elle est sans doute plus excitante si vous aimez les paysages urbains, les gratte-ciel et les métropoles tentaculaires.

15. Hoi an

Célèbre pour ses lanternes, son cadre fluvial et son charme inépuisable, Hoi An est l’une des villes les plus attachantes de toute l’Asie du Sud-Est.

Avec son incroyable vieille ville, ses anciens salons de thé et ses petits temples chinois, Hoi An est pittoresque, accueillante et calme. Dépourvue de l’agitation qu’offrent les grandes destinations vietnamiennes, c’est un endroit parfait si vous aimez la population sans la pollution.


Bien qu’elle soit un peu envahie par les touristes, Hoi An a un charme indescriptible.

16. Chapeaux coniques

Vous les avez vus.

Nous les avons tous vus.

Et au Vietnam, on les voit partout, surtout perchés sur la tête de vieilles femmes de petite taille.

Sans surprise, ces étranges mais célèbres couvre-chefs ne s’appellent pas vraiment “chapeaux coniques”. Ils sont en fait appelés nón lá (qui se traduit par “chapeau à feuilles”), et si les plus basiques sont marron clair et sans décoration, d’autres portent des images et des mots. Certains ont même des poèmes.

Ces chapeaux constituent un souvenir parfait à rapporter chez soi. Vous pouvez en acheter quelques-uns, ainsi que de nombreux autres articles vietnamiens uniques, dans différents endroits du pays.

17. Ao Dai

Autre vêtement traditionnel vietnamien, celui-ci est porté sur le corps et non sur la tête.

Porté à l’origine par les seigneurs vietnamiens, le nom Ao Dai se traduit par “longue chemise”, mais le vêtement est en fait plutôt une tunique. C’est la réponse du Vietnam au kimono japonais, et il est encore plus élégant (désolé pour le Japon).

C’est une robe traditionnelle qui est le plus souvent portée lors des mariages.

18. Marchés flottants

Le Vietnam est célèbre pour ses différents marchés. Et parmi eux, il y a les marchés flottants.

Parsemés dans le sud du pays, les marchés flottants ne sont pas seulement un gadget aquatique. Ils constituent en fait une source de commerce essentielle dans le delta du Mékong, et certains d’entre eux fonctionnent depuis plus de 100 ans.

Si vous vivez dans le delta d’un fleuve (ce qui n’est probablement pas le cas), il est difficile d’y accéder par la route. Au lieu de cela, vous vivez, faites des achats et survivez sur ce delta.

Et c’est exactement pour cela que ces marchés existent.

Ils sont un excellent moyen de vivre une expérience d’achat inhabituelle, et un endroit encore meilleur pour observer les gens. Tout ce que vous pouvez imaginer vendre dans un marché, ces marchés le font. La seule différence est qu’ils sont vendus à l’arrière d’un bateau.

Les meilleurs marchés flottants du Vietnam sont le marché flottant de Nga Bay, le marché flottant de Nga Nam et le marché flottant de Long Xuyen.

19. Soie

Ingrédient majeur de l’héritage commercial du Vietnam, la soie était autrefois un élément essentiel de l’économie vietnamienne. Considérée par certains comme la meilleure soie d’Asie, elle est le matériau principal de nombreux Ao Dai prestigieux que j’ai mentionnés plus haut dans cet article.

Le pays est parsemé de charmants petits villages de soie, où une grande partie de la production de soie vietnamienne a toujours lieu, et ce depuis plus de 4 000 ans.

En bref

Voilà : 20 choses pour lesquelles le Vietnam est célèbre !

De la circulation aux villes, de Hanoi aux chapeaux, des marchés aux motos, le Vietnam est extrêmement varié et infiniment intéressant.

Mais plus que cela, c’est un endroit parfait pour un voyage – il a une atmosphère unique qui lui est propre, mais on s’y sent toujours un peu comme à la maison.

Il n’est pas cher, il est accueillant, il est intéressant et c’est l’un des pays les plus passionnants de la planète.

Vous l’aimerez autant que moi. (Et leurs fruits sont vraiment délicieux !)

Vous voulez en savoir plus sur le Vietnam ? Vous pouvez decouvrir nombreux autres articles sur ce site, vous pouvez donc tout apprendre ici.

Si vous souhaitez visiter le Vietnam, il va vous aider à le faire