Buddha_Tooth_Relic_Temple

Singapour : Chinatown, Little India, Arab Street et Clarke Quay

Pour cette deuxième journée à Singapour, nous nous rendons dans le quartier de Chinatown au métro éponyme. Dès la sortie du métro, nous en prenons plein les mirettes avec des maisons de style colonial toutes plus colorées les unes que les autres.

chinatown-singapour-metroNous déambulons dans les rues aux alentours remplies de petites échoppes en tout genre, de vendeurs ambulants et de pharmacies chinoises aux remèdes et élixirs à base d’animaux pour le moins ragoûtants.

Mais avant d’aller plus loin, il est l’heure de prendre un petit-déjeuner et dans le coin le meilleur endroit pour se restaurer tout au long de la journée est sans aucun doute le Chinatown Complex. Il s’agit d’un grand food court, en d’autres termes un bâtiment composé uniquement de stands de nourriture avec généralement une grande variété de mets à déguster pour des prix riquiquis.

chinatown-singapour

Un conseil, si les gens font la queue à un stand, imitez-les et vous ne le regretterez pas! Nous avons ainsi tester les kaya toast, un snack populaire en Malaisie et à Singapour : de la confiture de noix de coco faite avec des oeufs, du sucre et du pandan, servie dans un toast sous forme de petit sandwich. Mangez ça accompagné d’un bon verre de jus de canne à sucre et la journée ne peut que bien démarrer!

Nous pouvons donc commencer les visites et notre première étape sera le Buddha Tooth Relic Temple, un temple bouddhiste qui, comme son nom l’indique, renferme une dent du Bouddha (que l’on ne peut pas voir bien évidemment).

Buddha_Tooth_Relic_TempleCe temple récent (construit il y a 5 ans) est imposant et immanquable. Orné de nombreuses statues venant de toute l’Asie, il accueille à ses étages une bibliothèque et un musée sur la culture bouddhiste.

singapour-temple-bouddhisteA quelques mètres de ce temple bouddhiste, nous enchaînons avec le temple hindou Sri Mariammam. A noter qu’il s’agit du plus vieux lieu de culte indien à Singapour puisqu’il date de 1827 et a même été classé monument historique. Désolée pas de photos de l’intérieur car pas envie de payer pour! Enfin pour en terminer avec les lieux religieux, nous passons devant la mosquée Jamae Chulia, première mosquée à avoir été construite à Singapour (1826).

temple-indien-mosquee-singapourIntrigué par ce quartier à la fois moderne car réhabilité en grande partie mais gardant toujours des traces de son passé, nous nous laissons tenter par la visite du Chinatown Heritage Centre, un musée dédié aux immigrants chinois venus à Singapour.

On ne voit pas passer le temps de la visite tant le sujet est intéressant et la scénographie habilement réalisée : on suit l’histoire des immigrants de leur arrivée à Singapour à leur installation dans ce quartier, en passant par leurs conditions de vies, leurs métiers mais également leurs vices. Le tout est présenté sous forme de reconstitutions et de mises en scène avec sons à l’appui, on s’y croirait presque!

chinatown-heritage-centre-singapourPour notre pause midi, nous retournons au Chinatown Complex pour déguster quelques dim sum et un plat de nouilles sautées avec porc et canard laqués. Encore aujourd’hui, ces viandes laquées resteront les meilleures que j’ai jamais mangées.

chinatown-food-court-singapourNous quittons alors le quartier chinois pour le quartier indien, Little India, où les rues sont indiquées par de jolis kitsch panneaux surmontés de fleurs de lotus. Il est encore temps de visiter ce quartier ethnique avant qu’il soit totalement réhabilité et aseptisé pour profiter d’une balade aux odeurs d’encens et de jasmin.

quartier-indien-singapourNotre promenade débute par le Little India Arcade, un ensemble de petits commerces vendant des bijoux, des saris, des gourmandises indiennes, des sculptures… A quelques encablures, nous visitons le temple Sri Veermakaliamman. Dès l’entrée, une jeune femme nous demande de faire une donation (l’entrée étant gratuite), nous donnons donc volontiers quelques dollars singapouriens qu’elle refuse car “ce n’est pas assez”… Elle nous laisse tout de même faire un petit tour dans le temple. Sachez qu’à Little India, il y a également un très bon food court indien, le Pujat Tekka Center, parfait pour aller boire un lassi et manger des dosai, des tandoori ou des biryanis.

little-india-singapourNous filons ensuite vers Arab Street, le petit quartier des moyen-orientais où nous arrivons par la mosquée Malabar.

arab-street-singapourL’attraction majeure du quartier d’Arab Street est la mosquée Sultan toute droit sortie d’Aladdin. Les rues alentours ne sont pas mal non plus notamment Bussorah Road où l’on se croirait sur un plateau de tournage avec l’allée centrale bordée de palmiers.

sultan-mosquee-singapourNous finissons la journée à Clarke Quay, véritable carte postale de Singapour, où les anciennes maisons de pêcheurs ont toutes été rénovées et transformées en quartier branché avec sa multitude de restaurants et bars. Parfait pour aller prendre un verre même si les consommations sont aussi chères qu’en France. On est bien loin des prix pratiqués en Malaisie…Il ne faut pas oublier que Singapour est la sixième ville la plus chère au monde!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *